Le festival 2019

La première édition du festival « Les Heures Bleues » s’est tenue au Château Saint-Antoine les 4, 5 et 6 juillet 2019.

Vu de la scène, les sièges des spectateurs

Le château, vu des platanes, avec les pavillon des restaurateurs

Impromptus musicaux, restauration, spectacles aux programmations riches et variées ont permis à un public nombreux et sous le charme, de découvrir ou redécouvrir ce site enchanteur.

Jeudi 4, Impromptu musical avec « Ritournelles« 

Jeudi 4 , Souvenirs d’un enfant de Provence

Une soirée dédiée à Marcel Pagnol et à Vladimir Cosma
Jean-Pierre Gourdain, comédien, Nathalie et Fabrice Lanoé, pianistes, diront les textes de Marcel Pagnol et joueront la musique de Vladimir Cosma : La gloire de mon père, et Le château de ma mère, distilleront les mots et la musique de la tendresse, du lyrisme, de l’humour, de l’émotion.
Un précieux moment littéraire et musical.

Les premiers spectateurs prennent un rafraichissement en attendant le début des spectacles.

Vendredi 5, Impromptu musical avec « 6lexic »

Vendredi 5, Swing & String

Le Trio de Jazz de Philippe Duchemin et le Quatuor Puccini présentent un programme haut en couleurs “quand le trio jazz rencontre le quatuor à cordes”, dans l’alternance de beaux “standards” du jazz, connus de tous les jazzmen et les amateurs, arrangés pour quatuor à cordes et trio jazz, et de pièces originales inspirées de compositeurs classiques tels que Bach, Chopin ou Tchaïkovski …
Jazz et musique classique s’interprètent en se nourrissant mutuellement, faisant fi des a priori de certains et des frontières artificielles aujourd’hui le plus souvent abolies. Comme le disait le grand Duke Ellington, il n’y a pas de grande et de petite musique, seulement de la bonne et de la mauvaise musique !

La scène et le château

Vendredi 5 juillet, « Les Heures Bleues » a été honoré de la présence de Monsieur Julien Ravier, maire du 6ème secteur (11ème et 12ème Arrondissement) ainsi que de Madame la députée Valérie Boyer. Leur venue démontrant s’il le fallait, la grande pertinence du Château Saint-Antoine à s’ouvrir sur la Cité afin de faire rayonner ce patrimoine merveilleux qui le mérite tant.

Un arbre au crépuscule

Samedi 6, Une journée de conférences

En quatre actes a permis à ces trois jours de rencontres de proposer une réflexion approfondie sur Saint Jean d’Ecosse, de la Loge des origines, née en 1751 à la maçonnerie que nous pratiquons aujourd’hui et dont nous sommes les héritiers. Il est à noter l’ouverture de cette conférence par Monsieur Pierre Échinard, historien, venu expliciter le contexte particulier (commercial, social, politique) de cette période foisonnante du milieu du 18ème siècle.

Samedi 6, Impromptu musical avec « Suzy swing »

Samedi 6, Ensemble NI&Co New Ideas Chamber Orchestra

Une soirée pour découvrir ce que la musique classique a de résolument contemporain. Les 7 instrumentistes à corde de Lituanie créent une expérience musicale sublime, captivante, décidément digne d’attention. Leurs interprétations de Vivaldi ou Bach rivalisent avec celle de Max Richter ou Gediminas Gelgotas, le fondateur de l’orchestre. Applaudis aux Etats-unis comme en Europe, ils seront exceptionnellement à Marseille aux Heures Bleues pour une seule soirée mémorable.

La soirée s’achève, les spectateurs sont partis, un instant de silence et de paix…
Avant le travail de demain.

Cette initiative a été rendue possible par la participation active, dynamique et enthousiaste d’un nombre important de volontaires, partenaires, techniciens et artistes, tous unis pour enchanter ces trois soirées magiques.

Qui sait, cette affiche sera peut-être, un jour, un « collector »…

Festival artistique à Marseille